10 décembre 2011

Carnage...

Va voir CARNAGE, tu veux te marrer, plein le dos de la Grèce, des achats de Noêl, de la pluie, de tes gosses, du Sarkozy, de Tulle, marre de Thiéfaine, de la phobe, de mes commentaires à la con, du Johnny, t'en peux plus de la crise, envie de rire, de poser les valises, plein le dos de sortir le chat, d'enfermer le chien, ton avocat te gave, ta Maman et ton Papa commencent  à te courir sur le haricot, tu doutes de plus en plus de tes stats une petite envie de décompresser va voir CARNAGE ! Va voir CARNAGE, tu veux te marrer,... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 00:51 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

07 décembre 2011

Johnny vient bien après...

Fin d'été dans cette gare déserte en plein milieu d'après-midi, Bordeaux est écrasé par une chaleur moite même les lézards se planquent... Je suis assis paresseusement quand tout à coup en face, une silhouette me sort de la léthargie, ce type les cheveux en bataille pas possible... deux voies sncf me séparent du grand Jacques il est accompagné de deux jeunes ils discutent calmement jusqu'au moment où Bouggie rouillé hurlement sourd, au bout du quai l'autorail à stoppé... Ils montent à l'intérieur et pfffeeeeet plus de Jacques... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 19:02 - Commentaires [25] - Permalien [#]
04 décembre 2011

Tulle...

L' autre jour (c'est à dire l'autre jour...) le lendemain de ma rencontre avec Cristophe, oui, sanzache, je suis allé prendre mon petit déjeuner dans le bar situé dans le quartier du libraire... J'étais seul au comptoir et je ne sais plus exactement pourquoi, mais nous parlons de la plage de Lacanau où le taulier à ses habitudes et puis la conversation glisse vers la ville de Bordeaux où il souhaite vivre dans peu de temps, Jupppé est cité "voilà le genre de Monsieur qu'il nous faudrait à la tête de la nation..." je souscris et... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 23:30 - Commentaires [26] - Permalien [#]
27 novembre 2011

La patate...

Ce matin là, il était encore tôt je l'avais remarquée depuis la rive Sud, elle cherchait âprement... elle cherchait, nous n'étions elle et moi que deux piétons sur ce pont... elle cherchait sur une longueur de deux mètres, je m'approche "vous permettez que je vous prenne en photo..." - pas de problème, allez-y ! me répondit-elle avec un large sourire encouragé par le fait qu'elle vient enfin de découvrir le Grâal... Je m'éloigne.     Je m'éloigne et je photographie ça, sur l'autre extrémité du pont :   ... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 22:18 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
24 novembre 2011

38 étages sans ascenseur...

Hier soir vingt heures j'allume la radio... la voix de Lafesse, qui a touché à la programmation de ce putain d'auto-radio par réflexe je vais basculer sur Inter, je n'aime pas Lafesse ! Sauf qu'au moment où je pose l'index sur le sélecteur d'ondes je reconnais le sketch alors je savoure... - Une vieille Dame de 73 ans appelle une entreprise de dépannage, son évier refoule... - Le gars de l'entreprise de dépannage brave garçon, gentil d'entre les gentils,  va lui envoyer un plombier... - Problème la Dame habite une tout... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 14:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
21 novembre 2011

Jean...

C'était un drôle de type... Garçon coiffeur mais lettré. Marié mais il me semblait seul. Seul mais totalement materné par se femme. Un physique d'Antillais mais à la peau blanche. Jean me semblait paumé dans son époque... Tonton Jean, un drôle de type. Jean était le mari à la soeur de ma Maman, à une soeur plus âgée. Je n'ai jamais connu mes grands-parents. Yvonne et Jean n'ont jamais eu d'enfants j'avais une relation privilégiée avec cet oncle et cette tante ils m'ont apporté beaucoup, m'ont ouvert des fenêtres que mes parents... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 10:52 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

20 novembre 2011

Si t'as une adresse...

Depuis plusieurs années, lorsque je foule le pavé Parisien j'aime me retrouver au comptoir en zinc d'un joli troquet situé à l'extrémité de la rue Saint Louis en l'Île et tant qu'à faire j'aime commencer ma matinée ainsi. Je pars du onzième arrondissement traversant la capitale encore ensommeillée à pied et je pousse la porte du rade... L'un des deux louffiats dresse quelques tables l'autre fait lustrer la tireuse à pression et je commande un double café et des croissants tout en profitant du spectacle autour... Il y a bien toujours... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 19:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
17 novembre 2011

Sans aucun intérêt...

Tu peux illico quitter cette page, ce billet ne représente absolument aucun intérêt ! Je viens de lire un truc vantant une machine à café extraordinaire, pas une pub, un particulier qui nous explique en long, en large et en détail le fonctionnement de l'engin magique... Pour moi, le meilleur café c'est l'express que je me tape au comptoir d'un rade, à la maison c'est rare... bon c'est aussi dans un troquet que je bois les cafés les plus crades... mais c'est tout de même rare, avec l'expérience je sais choisir le bar qui me convient... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 22:49 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
13 novembre 2011

Un samedi soir ordinaire...

- Extérieur nuit, début de soirée dans un RER, peu de monde dans le wagon, direction plein Sud, proche banlieue Parisienne.         En face de moi un type d'une trentaine d'années, un mec banal dans un train banal par un samedi soir banal... le train s'arrête dans une station la porte s'ouvre sur une femme et une poussette, dans la poussette un très jeune enfant immédiatement sans un mot la femme introduit la poussette avec l'enfant dans le wagon la femme dit au revoir à l'enfant qui se met à hurler... la... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 21:31 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
13 novembre 2011

Le plus sérieusement du monde...

Chinoiseries ou le tag relayé par Jeanne :   Si je suis un fruit : Plutôt une tomate, de l'espèce coeur de boeuf mûre comme il le faut, bien juteuse coupée finement genre carpaccio et juste accompagnée d'un trait d'huile d'olive et de quelques grains de sel. Si je suis un acteur : albert Dupontel pour son talent, son côté "en marge", son énergie, parce qu'il est lui. Si je suis un personnage de papier : Le chat de philippe Geluc pour son recul, son intelligence et sa rondeur. Si je suis un vêtement : Une chemise blanche de... [Lire la suite]
Posté par Bleckattitude à 00:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]