Bleck attitude

21 avril 2017

Pause...

 

 

- Sous-Titre : Sex, Prozac et R'N'Roll...

 

Ce matin je traverse mon marché favori les tracteurs étaient là bien évidemment j'en ai accepté trop j'en ai refusé deux bref, un peu plus tard je suis deux Dames qui se font harponner par un fidèle d'un François... "non, merci ses idées m'intéressent vraiment toutefois si je vote pour un petit candidat j'ai un peu peur que..." le tacteur décoche illico : "notre candidat n'a de petit que l'épaisseur de son casier judiciaire !" J'ai adoré... adoré ça m'a mis de bonne humeur illico.

 

Sinon la pause... ben oui bien évidemment ça fait un bien fou une petite pausette c'est excellent ! Tiens, j'adore boire un à deux verres de Bordeaux le midi au repas... une petite pause de trois ou quatre jours et le prochain verre de Bordeaux (le même millésime, le même chateau, le même prix) est bien meilleur. J'aime mes enfants, hein... deux (trois) semaines sans les voir : excellent ! Tu es passionnée par ton taf (grand bien te fasse) une semaine de congé et tu préféreras tes collègues de bureau au retour. Mieux, pendant une belle partie de jambes en l'air tu tringles comme un fou très bien, mais une pause juste le temps d'une respiration un peu appuyée... pfiouuuuu. En musique le silence sur un temps pour faire exploser la note qui va suivre. Tu participes à un festival de cinéma, parfait, et c'est au comptoir entre deux films que te reviens la quintescence du spectacle qui t'a été donné meilleur, bien meilleur encore !

Il aurait fallu t'indiquer, te prévenir que j'allais faire une pausette... la surprise, bien meilleur que la pause.

Posté par Bleckattitude à 19:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


04 avril 2017

Bleck Attitude...

 

 - Sous-Titre : 10 ans et un jour...

 

 

J'ai invité un chroniqueur gastronomique à dîner à la maison et il n'est jamais réapparru (ré-aparru - re-apparu - réaparu) sur ce putain de Blog, le (s) Américani n'étaient peut être pas de son goût, le pot au feu devait être trop maigre...

Douze mille trois cent trente six commentaires (y compris mes réponses quasi-systématiques) en dix ans c'est très peu, mais il est vrai que je ne vais que très peu à la ramasse, et puis si je n'ai pas toujours la quantité j'ai une belle qualité.

Louisianne qui s'est envolée pour les Etats-Unis (nul n'est parfait parfait) me lit toujours, je ne commente plus souvent chez elle.

Le Docteur Greg m'a oublié... c'est vraiment dommage, on ne s'est vraiment pas compris, je crois qu'il s'est vexé... dommage.

Je me souviens parfaitement de mon premier billet, je rentrais d'une balade au guidon de mon 750 Honda la nuit venait de tomber le sous-bois sentait l'herbe fraîchement coupée, c'était une belle soirée de printemps...

Il y a 6, 7 ou 8 ans Antiblues m'a clairement expliqué que je n'avais rien à faire sur les commentaires de son Blog, il a bien fait,  je me suis donc abstenu pendant 5 ou 6 ans, j'ai arrondi l'angle et suis reviendu.

Jamais je n'ai touché à la présentation à la couleur, aux intitulés des rubriques de "Bleck Attitude" pourquoi faire ?

J'ai croisé Mahie chez le marchand de bois compressé Suédois alors que sur la dune du Pyla j'ai donné rendez-vous à mon fils Paul.

723 photographies seulement, je leur préfère les mots.

Ce n'était que naturel,  j'ai demandé à une blogueuse de m'oublier et (apparemment) elle l'a fait.

Tu n'es pas nommé, aucune référence à toi dans ce billet... peux pas, vraiment peux pas.

L'idée de départ de ce (magnifique) Blog était d'écrire un blog de cuisine.

Je n'ai jamais couché pour obtenir un commentaire ou bien alors je te prie de m'excuser d'avoir oublié !!

Jeanne écrira un nouveau billet dans un mois six jours deux heures et quarante huit secondes (Non Cristophe, il ne sera pas question d'une rencontre avec son député et néanmoins ami lors d'achats sur le marché) mais à l'heure qu'il est il m'est impossible de dévoiler le contenu de cette perle...

Bien sûr je n'ai jamais utilisé de couleur rouge ou bleu ciel ou pourpre ou violine pour écrire mes billets, heureusement je n'utilise toujours pas de smiley (s)

Hélène tu ne me laisse plus jamais de commentaire peut être ne me lis tu plus (lituplu, ça fait très peuple sauvage des contrées Amérindiennes... Lituplu mignon !) , ce n'a pas d'importance j'espère simplement que tout va bien pour toi.

Je ne me souviens pas avoir supprimé plus de deux ou trois billets en dix ans plus, j'aurais dû ?

Début 2014 c'était Anvil qui avait la faveur d'une vidéo et d'un billet sur "Bleck Attitude" 

Jamais eu de liste de copinautes et de copinauts... pourquoi faire.

Il est probable que ce Blog n'atteigne pas la vingtaine d'années...

 

Merci à toi d'être passé, bravo d'être resté.

 

 

 

 

Posté par Bleckattitude à 15:41 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

02 avril 2017

Une année...

 

 

 - Sous-Titre : Quelle année...

 

Hier soir nous étions chez des potes à une soirée jeu de Toc (ou de planteux, suivant la région...) lors d'une pause Hélène nous demande si nous avions entendu une blague "quelle blague, donc  ??" - ben, un poisson nous sommes le premier avril !

 

Oh putain, c'est pas vrai... le premier avril ! Déjà une année que je ne suis plus salarié, ma première année de retraité est finie...

Alors ils ont insisté pour ouvrir une deuxième bouteille, une année de retraite... jean-marc ça fait deux ans et demi qu'il pointe plus du tout, la femme de ma vie ça fait sept mois qu'elle ne subit plus les cris des petits n'enfants et les z'humeurs des collègues, Hélène à trois ou quatre ans à tirer, son dos n'en peut plus, elle commence à cumuler les séquences d'arrêt maladies... trois ou quatre ans à tirer...

Demain, le 3 avril ce magnifique "Bleck Attitude" aura dix ans et depuis hier je suis retraité.

C'est à la fois une évidence absolue et en même temps absolument incroyable, j'ai sincèrement une certaine difficulté à définir l'état de mon (notre) statut social... ce qui est évident c'est le plaisir de chaque jour, une grande impression de liberté comme une page ouverte et vertigineuse.

Le basculement à été voulu, très attendu absolument pas préparé et total. En quelques mois retraite, changement de lieu de résidence et de revenu financier : à ce jour le bilan est très positif.

 - L'oseille, le flouze, les artiches : En ce qui me concerne mon revenu a été divisé par deux, celui de la femme de ma vie de très peu (fonctionnaire éduc nat) résultat depuis un an on est tenus de respecter un budget (ne serais-ce que faire un budget on ne savait pas ce que c'était...) Nous avons toujours vécu tel des petits oiseaux sur la branche et jusqu'à ce jour on ne le regrette pas, faut maintenant faire gaffe ok, on fait gaffe.

 - Déménagement : Que du plaisir, puisque nous avons trouvé une maison qui nous correpond dans un lieu qui nous correspond (nous avons eu beaucoup de chance) Nous vivons à moins de une heure de la métropole Bordelaise je ne ressens pas le besoin ou l'envie de m'y rendre souvent toutefois nous y allons régulièrement puisque nous avons conservé les mêmes relations amicales (au passage je remarque que jusqu'à présent "ils" continuent à venir nous rendre visite) Sur le Bassin nous commençons une ou deux relations copinesques facilitées par le fait qu'il s'agit d'un lieu plébiscité par les individus de même statut.

"Alors... qu'est-ce que tu fais à la retraite ??"

C'est LA question de tout proche futur retraité, c'est l'interrogation d'un grand nombre de personnes, cette phrase est prononcée avec à la fois curiosité et une expression flirtant avec un certain degré d'inquiétude.

Que veux-tu que je réponde à ça... en fait, je me suis fait une formule qui correspond à ça :

"Ecoute, c'est pas compliqué la retraite c'est ce que tu peux t'imaginer au mieux et tu rajoutes 30 pour cent de bonus, mais attention, ça ne va pas TE changer fondamentalement, ce sera TOI simplement hors système du travail."

Peut être que dans quelques mois ou dans trois ou quatre ans je serai addict au club de boules, des séjours organisés par le club de randonnée ou rat de bibliothéque, peut être que je distribuerai des poches plastiques à l'entrée du Géant Kasino en faveur des enfants du Burkina ou que j'apprendrai les rudiments du Français au Népaliens... peut-être.

Aujourd'hui j'ammènage toujours notre maison et notre environnement immédiat, aujourd'hui je participe à un atelier artistique et aujourd'hui j'adhére à un club sportif oui, mais lorsqu'un copain m'appelle, lorsqu'il fait trop beau ou qu'il pleut ou que je n'ai pas envie rien à battre de la sculture, de la natation synchro ou du bricolage je les ai prévenus...fi de tout engagement et de toute contrainte.

Quelque fois on déjeune à quinze heures, hier soir on s'est couchés à deux heures du mat' aujourd'hui on ne voit personne.

Bien évidemment le temps passe à une vitesse folle, de plus en plus vite c'est éreintant, certes. Mais la retraite, de la balle !

 

 

Posté par Bleckattitude à 11:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

31 mars 2017

Tu t'en fous totalement...

 

 

 - Sous-Titre : Mais...

 

 

Je rentre à l'instant de voir "Monsieur et Madame Adelman" et j'ai beaucoup, beaucoup aimé.

Posté par Bleckattitude à 00:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

26 mars 2017

De l'utilité de la pédale...

 

 - Sous-Titre : Et de la prise électrique...

 

Nous sommes équipés de vélos à assistance électrique depuis quelques semaines, je te livre ici mes premières impressions, c'est absolument génial comme billet hein... hein !!

                                                                   IMG_3782

En 2016 nous avons essayé le VAE, différents modèles sur plusieurs jours et en randonnée de 60 à 80 kms/jour de quoi nous faire un avis sur les différents type de propulsion, sur les marques de distribution, sur les qualités des cycles, sur les tarifs etc...

Nos critères pour l'achat :

Une utilisation pour le quotidien et pour des déplacements sur plusieurs jours sur tous types de reliefs, des cycles adaptés à notre morphologie, une motorisation la plus silencieuse possible, un achat avec SAV local et ne pas dépasser un coût de 2 000 Euros par vélo.

Le choix est assez difficile parce que l'offre est assez importante nous sommes sur un marché porteur le produit séduit, est tendance il existe des modèles à quelques centaines d'euros et d'autres à plusieurs milliers, les équipements peuvent être magnifiques (j'ai testé un modèle Hollandais à 4 500 Euros j'en suis descendu bouche bée...)

IMG_3779

 

Nous étions tentés par un modèle Gitane... c'est une marque Allemande que nous avons choisi finalement. Motorisation centrale (dans le pédalier) la batterie est de 11 ampères (c'est le modèle le plus faible donc le moins onéreux) elle nous permet de rouler entre 80 et 100 kilomètres. Frein à disque hydrolique, dynamo dans le moyeu produisant l'électricité pour l'éclairage, dérailleur à 8 pignons, partie cycle roulante et confortable, fabrication soignée, aucun gadget et respectant notre budget ce qui a été déterminant.

Pour quelle raison une bicyclette et pourquoi une assistance électrique ?

Pour se bouger les fesses, pour humer l'atmosphère qui nous entoure, parce que c'est vachement facile, parce que c'est la mode, parce que j'ai eu trop souvent le cul figé dans un siège automobile, parce que Gilsoub m'y a incité, pour aller au marché et dans la perspective de parcourir la France, parce j'habite dans un coin où la circulation cycliste est très agréable, parce que j'espère que les automobilistes me respecteront tout comme je les respecte, parce que j'ai envie de m'arrêter quand je le veux où je le veux, parce que le vélo comme la marche à pied favorise le contact humain, parce que j'aime marcher mais que j'ai l'envie d'aller plus loin, plus rapidement, parce que c'est vachement bien de suivre une Dame avec les fesses délicatement posées sur une selle de vélo, pour traverser en silence la forêt de pins en allant à la pointe du Cap Ferret, parce qu'une bicyclette ça a de l'allure, par ce que je vais plus rapidement profiter de la marée haute au bout de la jetée, parce que je vous laisse les embouteillages et que ça fait une automobile de moins, parce que je fais du vélo et que quand j'en ai plein le dos j'enclanche l'assistance et que je rentre peinard, pourquoi pas et parce qu'il serait temps de t'y mettre !

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Bleckattitude à 11:07 - - Commentaires [18] - Permalien [#]


22 mars 2017

L'homme bleu...

 

 

- Sous-Titre : Ce n'est pas un bleu...

 

Il circule sur un vélo de femme hors d'âge et bleu. Vêtu systématiquement de la même façon souliers éculés, pantalon de toile (bleu) vieille parka (bleu ciel et bleu marine) il porte toujours des lunettes de soleil, ses cheveux sont grisonnants et longs si je devais donner une image de sa coiffure il serait coiffé façon léo Férré. Je ne connais pas le son de sa voix très souvent je le croise sur le parking de la poste il est assis sur un mobilier urbain il semble regarder passer les automobiles ou les gens qui sortent de la halle, son visage est inexpressif, l'homme bleu n'a pas d'âge, il ne semble pas s'ennuyer simplement il observe et puis il refait lentement le kilomètre et demi pour regagner son domicile.

Lorsque nous sommes arrivés dans notre nouveau quartier je me suis présenté à nos cinq voisins. Lorsque je suis arrivé à la maison du fond là-bas à droite, c'est une femme active et  dynamique qui m'a répondu elle jardinait la maison est impeccablement propre dans le jardin pas une herbe ne dépasse les allées sont vierges de toute mauvaise herbe rien ne dépasse j'ai remarqué que nombre de contrevents restaient toujours clos, nous avons discuté pendant deux ou trois minutes elle m'a souhaité la bienvenue derrière elle se tenait l'homme bleu les mains sur les hanches droit comme un "I" habillé comme je l'ai toujours vu depuis... J'en suis à me demander si je l'intrigue, l'homme bleu.

Posté par Bleckattitude à 16:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 mars 2017

Mel...

 

 - Sous-Titre : Pourquoi pas...

 

Dans cette présentation de Bordeaux je me suis cantonné à quelques lieux que j'aime bien il est évident que cette ville, que le département de la Gironde recèle quantité de sites intéressants, ce subtil Blog n'est pas un guide touristique, déjà je regrette de ne pas avoir cité les Chartrons, la rue notre Dame et ses boutiques d'antiquaires et décorateurs, je n'ai pas parlé de ce quartier vomi et tellement méconnu qu'est Mériadeck je n'ai pas suffisamment insisté sur les fameux quais, sur la base sous-marine et Bacalan etc, etc...

C'est vrai le billet précédent était une simple liste d'endroits que je recommanderais à un pote curieux, c'est vrai je ne souhaitais pas indiquer pourquoi oui et pourquoi non, simplement parce qu'il s'agit d'un avis totalement subjectif je prends l'exemple de Mériadeck... le quartier de Mériadeck est situé au coeur de la ville la restructuration de cet endroit date des années 60, Chaban alors avait de grands ambitions politiques... le quartier sale, malfamé et bordélique dans tous les sens du terme a été rasé on a reconstruit des immeubles de béton et une grande dalle au-dessus des voies routières ce qui permet de circuler à pied voire en vélo sur des centaines de mètres sans encombres, il y a un jardin suspendu des statues, toutes les administrations et services municipaux un hypermarché des parkings, hôtels , restaurants, salles de sport... sauf qu'il n'y a personne, la population n'a pas adhéré c'est comme si les Bordelais avaient honte de Mériadeck et moi j'aime ce parti pris de l'époque, je trouve que ça a de la gueule que c'était une chance, une belle utopie qu'"ils" n'ont pas su saisir. J'aime Mériadec comme j'aime le café sans sucre ou le bleu outremer c'est totalement subjectif.

 

La rue sainte Catherine est LA rue piétonne ET commerçante de la ville cette voie est très longue (plus de 1 km) elle relie la place de la Comédie à la place de la Victoire... deux sites radicalement si-non opposés en tout cas très différents... tu y trouves toutes les enseignes locales, régionales, nationales et internationales de fringues, de téléphones portables, de babioles, de sandwouichs de rares très beaux magasins beaucoup de vulgarité, à fuir le samedi.

La rue des Remparts est une petite rue située entre Pey-Berlan et Gambetta c'est également une rue piétonne les magasins de vêtements on de l'allure mais il y a un fromager, un magasin spécialisé dans les rasoirs et uniquement les rasoirs, un salon de thé avec des desserts à tomber de sa chaise, un photographe, des marchands de bijoux qui sont des bijoux et pas des trucs achetés au container, on peut y prendre un petit déjeuner à n'importe qu'elle heure, des galeries de peinture, un marchand de thé et uniquement de thé, une mercerie et plein de choses que j'aime et que je recommande même si j'en oublie un max...

A quelqu'un de passage à Bdx, je ne recommanderais pas de manger place du Parlement, parce qu'il s'agit d'un endroit très touristique d'une belle place d'un emplacement très tentant pour faire de l'argent rapidement, il y a deux ou trois exceptions... c'est vrai.

Déjeuner à la Cagette ME fait le plus grand bien, tout petit restaurant du quartier Saint Pierre tout simple tout bon si ça me fait du bien, je le recommande ! Le chien de Pavlov restaurant où je n'ai dîné que deux fois, excellent bistrot situé rue de la devise. 

Les bistrots Régent on un succés fou... je n'aime pas, mes potes aiment beaucoup... j'y suis allé deux fois et je n'irai plus du tout, du tout du tout... recette qui cartonne piéce de viande-sauce-frites moins de quinze Euros il doit y avoir quelque chose comme cinquante enseignes "les bistrots Régent"... il en faut, allez-y, sans moi !

Eh bien voilà ma petite Mel, tu m'as interpellé j'essaie de te renseigner au mieux... Ah j'oubliais : le pont de pierre parce que c'est LE PONT historique de Bdx, à pied parce que tu découvres dans le sens Est/Ouest les façades dix huitième de la ville parce que tu te penches sur le fleuve très large et que tu peux admirer les remoux absolument fabuleux lors des grandes marées parce que le pont grouille de vie, parce que tu es sur le pont de pierre à Bordeaux !!

Et n'oublie pas Mel perds-toi, tourne à gauche à droite à l'envie... n'aie pas peur sors des itinairaires pour touristes, oublie ce que tu as lu chez moi ou chez d'autres, fais toi ton opinion  par toi même à Bordeaux comme ailleurs... une autre question ??

 

 

Posté par Bleckattitude à 20:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

17 mars 2017

Bordeaux oui...

 

 

 - Sous-Titre : Bordeaux non...

 

 

 

Une rue à privilégier : la rue des remparts. A éviter la rue Sainte Catherine.

Une place : la place du Parlement, mais je n'y mangerais pas. A éviter la place Saint Projet.

Pour un repas du soir et juste derrière la place du Parlement je conseille "Le chien de Pavlov"

Trois librairies à ne pas louper : "La mauvaise réputation", "La machine à lire" et chez Mollat évidemment !

Visiter le Bordeaux chic c'est visiter le marché des grands hommes et prendre une patisserie chez Miremont.

Un musée ? Je te propose le CAPC ou entrepôt Lainé si l'expo actuelle ne te convient pas tu admireras la nef magnifique et la promenade sur le toît.

Comment se promener à Bordeaux sans admirer la place de la comédie et les colonnades de l'Opéra ensuite descendre jusqu'à la garonne par le cours du chapeau rouge, un paquebot de croisière sera peut-être face à toi...

Deux terrasses pour mater deux mondes : celle du café Français, celle de chez Fred !

Des vieilles pierres : le Palais Gallien.

Tu veux goùter à un Canelé... tu en trouveras partout.

Le miroir d'eau... trop de monde mais la vue sur la place de la Bourse vaut le coup d'oeil.

Une rue absolument pas touristique, qui vaut le déplacement : La rue du pont de la mousque.

Manger pas Sud-Ouest et pas cher : le Fufu rue saint Rémi, dans la même rue boire un verre au café Brun.

Déjeuner à "la cagette" fait le plus grand bien, je fuis les cafés Régent.

Regarder la ville autrement, prendre la navette fluviale le Bat 3 pour un ticket de Tram... 

Une statue ? comment ignorer la colonne des Girondins et ne pas fouler la plus grande place... les Quinconces !

J'apprécie autant le jardin public que le jardin botanique, le parc Bordelais mérite de faire la distance qui le sépare du coeur de Bordeaux.

Un mur végétal... rue Vinet !

Il me semble nécessaire de traverser à pied le pont de pierre, on évitera le pont françois Mitterand...

Du shopping, la rue Porte Dijeaux. Une alimentation bio "La recharge". Un mauvais goùt "le passage sainte Catherine".

Un point de vue achitectural : les "poires" du palais de justice.

Un petit noir vite fait en face de la gare : Le Potager !

 

Et puis n'oublie pas perds-toi, perds-toi... perds-toi et repère toi !!

 

 

 

Posté par Bleckattitude à 00:20 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

14 mars 2017

LA visite de Bordeaux...

 

 

 - Sous Titre : Suite (et pas fin)...

 

Tu arrives porte de Bourgogne... c'est  différent, je t'avais prévenu Camarade c'est  différent "oui, mais à tel point, tu ne t'y attendais pas"  -  Je comprends, c'est différent.

Le cours victor Hugo est un axe extraordinaire, dans ton dos jadis l'arrivée du Nord, de la Capitale en face de toi tout droit à moins de deux kilomètres Pey-Berlan le pouvoir militaire, religieux et politique local, l'opulance... à moins de cent mètres juste là à ta droite l'Anarchie rue du muget. Le ventre de Bordeaux se situe sur ta gauche, les Capucins.

Le fleuve est derrière toi tu viens donc de passer sous la porte de Bourgogne je te propose de prendre la rue Mauriac juste après la poste sur ta gauche... la rue des Faures s'ouvre à toi, avec elle c'est Saint-Michel et ses effluves qui t'emportent. Un samedi matin et c'est un marché de plein vent des moins chers qui te propose ces couleurs, un dimanche c'est jour de broc'... alors la basilique bien sûr mais surtout sa flèche tout à côté, tu peux escalader il s'agit de la plus haute tour de toute la ville. Direction plein Sud et c'est le marché des Capucins, le samedi et le dimanche le tout Bordeaux vient s'encanailler autour d'une planche de Bellota/brebis ou d'une assiette d'huîtres/crépinette, les autres jours de la semaine c'est un marché de bouche respectable.

Tu peux reprendre le cours victor Hugo pour changer d'univers plus haut et à ta droite coincée entre deux immeubles c'est la grosse cloche, Rouen à sa grosse horloge Bordeaux c'est la grosse cloche si tu as la chance de passer un premier mercredi du mois tu peux l'entendre sonner... tu es rue Saint-James (rue saint James, pas rue saint James à l'Anglaise... gaffe) lorsqu'il y a un peu plus de trente ans nous sommes arrivés dans la région la rue saint James c'était le quartier des "fabricants", des grossistes en prêt à porter une sorte de Sentier local, après bien des difficultés le commerce semble se stabiliser les boutiques sont dignes d'intérêt et relativement diverses dans leur offre.

Tout droit et un peu plus loin c'est la rue du pas saint Georges qui t'aménera au quartier saint Pierre mais pour l'instant restons-en à la petite place Camille Jullian deux choses dignes de grand intérêt pour ton serviteur, la terrase du St. Georges et surtout l'Utopia rentre dans ce cinéma, tu peux rentrer dans ce cinéma tu ne le regretteras pas.

La suite de la visite un autre jour...

 

 

 

Posté par Bleckattitude à 16:00 - Commentaires [19] - Permalien [#]

09 mars 2017

Une semaine...

 

 - Sous-Titre : En gironde...

 

L'un de vous me dit : "Je viens découvrir Bordeaux en avril... toi qui en connaît un bout sur ta région, tu peux m'indiquer deux ou trois choses à ne pas louper ?"

Eh comment mon poteau, bon tu m'as dit avril... soit, si j'avais pu t'indiquer la meilleure période je t'aurais indiqué le mois de septembre mais c'est avril, soit joli mois où qu'on se trouve.

Tu ne connais absolument pas Bordeaux, c'est mieux tu vas pouvoir t'y perdre deux ou trois jours, aller où tes semelles te portent, tu n'as à te soucier de rien la ville est assez grande pour que tes yeux avides de belles choses sois comblés et tu reviendras toujours à ton point de départ en toute sécurité grace aux transports en commun à pied, ou avec les vélos à disposition ou avec les automobiles électriques comme à Paris par exemple.

La ville c'est bien mais il te faut t'aérer dis-tu ? très bien grimper une dune de plus de 100 mètres d'altitude avoir à tes pieds le bassin d'Arcachon, ses passes tumultueuses, l'océan à perte de vue le cap Ferret en face de toi, une mer de pins dans ton dos, le banc d'Arguin là tout près... la dune du Pyla, inoubliable ! (essaie d'y être en tout début de matinée ou bien en fin d'après-midi émotion garantie) - Une plage Atlantique : sans hésiter Le Porge, parce que c'est Le Porge.  - Tu ne peux pas imaginer Bordeaux sans la renomée de son vin : Saint Emilion pour les vieilles pierres pour le vignoble tout alentour pour les macarons pour la petite ville de Saint Emilion. Voilà ces trois destinations sont à moins d'une heure de la métropole Bordelaise en automobile.

C'est pas mal, mais revenons au plat de résistance : Bordeaux s'étale au bord de son fleuve il n'est pas pensable de ne pas faire quelques kilomètres sur ses quais depuis les Quinconces par exemple remonter plein nord jusqu'au pont Chaban-Delmas (bon, je préférais quand on l'appelait BaBa "Bacalan-Bastide" du nom des deux quartiers qu'il rejoignait, mais il s'appelle Chaban il s'appelle Chaban et pis c'est tout, hein... hein !) déjà tu as du spectacle l'eau tumultueuse chargée de limon de la Garonne, tu peux observer l'effet des marées bien loin pourtant de l'océan, retourne-toi et tu découvres le port de la lune cet ensemble de façades absolument incroyable sur des kilomètres pas un seul immeuble de plus de trois ou quatre étages que des façades dix-huitième. Traverser le pont est un jeu d'enfant arrivé à son milieu jette un oeil sur le musée des civilisations et du vin, son architecture mérite peut être une visite. Je te propose de revenir au coeur de ville par la rive droite qui n'a absolument rien à voir avec sa soeur la rive gauche ! Tu longes le fleuve un arrêt à l'ancienne caserne Niel s'impose Darwin t'ouvre les bras, rentre d'une friche abandonnée te voilà dans le coin branchouille de la Bastide, rentre donc n'aie pas peur un café, des achats dans le magasin d'alimentation bio... pousse jusqu'au skate park indoor et autres installations alternatives... pas mal ! Juste à côté du site Darwin le jardin botanique mérite une visite, il a peu la cote et à mon humble avis c'est dommage. Pousse à pied un peu plus loin, juste avant la place Stalingrad et son lion bleu, avant d'emprunter le pont de pierre regarde la façade sur ta gauche... l'ancienne gare d'Orléans... eh oui à l'origine le train ne franchissait pas la Garonne gare d'Orléans c'était terminus, aujourd'hui c'est un cinéma multiplexe et des restaurants... le pont de pierre, LE pont de pierre parce qu'il a été le seul pendant un bout de temps, et aujourd'hui il souffre le vieux pont de pierre remarque bien la puissance du courant à cet endroit ! Une fois ce pont traversé et de retour sur la rive gauche tu as la porte de Bourgogne... c'est autre chose, c'est un autre monde une autre ville des autres quartiers absolument rien à voir par rapport au spectacle des presque 7 kilomètres que tu viens de découvrir... c'est autre chose !

Si tu le veux bien je continuerai cette promenade à l'occasion d'un autre billet...

 

 

 

 

 

 

 

Posté par Bleckattitude à 16:36 - - Commentaires [14] - Permalien [#]