Tu le sais que tu as une chance folle, est-ce que tu le sais ?

- Deux billets le même jour, deux !

"Cinéma Pakita"  

Cinéma c'est l'abréviation de cinématographe, c' est un art, c'est une industrie, c'est un métier, ça peut être une expression : "Bon ! tu l'arrêtes ton cinéma...", c'est également un lieu, un immeuble important dans une ville, rarement dans un village de nos jours (il en existe encore, tenus à bout de bras par des passionnés), ça peut être une soirée "on se la fait quand ? cette soirée ciné..." Il me semble que c'est né du côté de Lyon, que deux frangins y sont pour quelques chose... Pour moi, le cinéma reste souvent magique !

Pakita c'est une môme, c'est une femme, c'est une maman, c'est une copine de Blog (le Blog c'est une connerie, n'y touche pas...) Pakita c'est un pseudo, c'est la taulière du Boudoir un endroit ou tu es invité à lire des fragments de vie à laisser une trace si tu le souhaites. Pakita elle vit d'authentiques galères (pas sur une galère, des galères... non, celle qui vit sur un bateau c'est une autre j'en parlerai un jour probablement...) elle vit des moments de bonheur fulgurants, comme toi, comme moi mais elle, Pakita, elle l'exprime rudement bien !

Ciné, cinéphile, je ne suis peut être pas cinéphile... je n'en sais rien, peut importe mais qu'est-ce que j'aime aller au cinéma ! A chaque fois, ça le fait quoi !!

Nous habitons à 300 métres d'un cinéma communal, programmation classique un tantinet un peu plus "cinéma Français"... fréquemment on se regarde... "t'as le programme" et un quart d'heure après nous donnons deux billets détaché de notre carte d'abonnement à la jeune fille qui tient la caisse et nous pénétrons dans la salle et paf ! presque à chaque fois, ça me le fait comme une émotion, je sais qu'il va se passer quelque chose, nous sommes au spectacle !

Un dimanche pluvieux ma maman visite une tante très, très agée à la campagne alors je suis seul avec mon père, j'ai moins de sept ans et il m'emmène au cinéma de Carteret nous voyons Ben-Hur, c'est incroyable, génial oui mais j'ai peur je m'accroche à la gabardine paternelle, fantastique... toute ma vie je m'en souviendrai !

Sortie nationale de "La grande vadrouille" en 66 et puis quelques années plus tard "Il était une fois dans l'ouest" je crois l'avoir vu sept fois.

Alors que j'étais ado. une séance de cinéma place de Clichy je ne me souviens pas du film, mais la salle gigantesque et puis un spectacle auparavant et l'entre-acte les ouvreuses qui tentent de vendre "caramels, bonbons, chocolats..."

Le Central ! cinéma fameux à Cherbourg, sur les quais. On garait nos motos juste en face sur le bord du quai, nous n'avions que quelques centaines de métres à faire mais pas à pied... en moto ! Alors à quelques uns, on déconnait un peu juste avant le lever de rideau mais dès que le projecteur s'allumait, respect. Ou bien alors avec une fille dans ce cas c'était l'après-midi tout au fond là-haut, au dernier rang, le film je m'en foutais, dans la salle noire je maltraitais un sein sans m'occuper du héros sur l'écran blanc...

Quelques films et quelques comédiens en vrac, mais en vrac, hein ! Les valseuses, Paris, Dupontel, Depardieu, Carmet, Serrault, La belle verte, Tunique bleue, Rouge, Le parrain, La balance, Welcome, Blanc, Shinning, Le grand blond avec une chaussure noire, Chaplin, Pfeiffer, michel Simon, Les canons de Navaronne, Le concert, La route, History of violence, Les bronzés, catherine Frot, Martin guerre, Cluzet, Pour elle... Non, c'est absurde, je n'en ai que trop peu en tête en ce moment... ridicule.

Le Grand Rex, au début des années 80 avec celle que j'aime, tout là bas à l'extrémité des grands boulevards, la féerie des eaux, le ciel étoilé, les sièges ou ils pouvaient fumer... spectacle !

C'est à la lecture ce matin d'un joli billet sur le Blog à Pakita que m'est venue l'envie de te parler de cinéma.

"Cinéma Pakita"