- Sous-Titre : C'est à dire qu'il ne s'agit pas nos septièmes impressions...

 

Bon alors voilà un mois que nous sommes installés sur la bassin d'Arcachon, pardon sur le nord du bassin d'Arcachon, nous y sommes résidents à l'année, c'est une notion très différente que d'y être résident balnéaire, et je me dois d'être prudent et d'attendre deux ou trois hivers avant de me faire un avis plus réaliste.

Il y a 28 ans nous avons découvert ce coin grâce à deux semaines passée dans une petite maison de vacances située à côté de la halle municipale alors évidemment, les huîtres le vin en vrac de chez Mado la paella du marché le vendredi la jetée ou les quinconces l'église saint-Eloi et la villa gallo-romaine l'estran découvert à marée basse qui m'a tout de suite séduit le grand Crohot si proche les pistes cyclables et une animation toute familiale... on avait plus qu'aimé.

Alors on y est revenus régulièrement dans cet Andernos-les-Bains très souvent pour la journée mais également pour des fins de semaine mémorable en arrière saison ou ce délire avec des potes lors d'un ouiquend du 1er mai... ah oui, également il y a une quinzaine d'années ou pour la première fois j'ai chanté devant un vrai public sur le kiosque de la place de l'étoile, dans le cadre du festival de Jazz !

Mais c'était des vacances, aujourd'hui on y habite il y a eu le premier matin pluvieux "ah merde, où est-ce que je vais chercher le pain... dans quelle boulangerie ?" La découverte de tout, et ça c'est vachement bien il ne s'agit plus de choisir entre la terrasse des Tamaris ou celle du Bombay pour le petit café du matin ou du prix du glacier, non hier soir à 18 heures trente en rentrant de Lanton on ne s'est pas tapés 50 minutes de circulation on était quasiment chez nous !

Nous habitons un lottissement conventionnel nous sommes entourés de couples d'une quarentaine d'années travaillant qui sur place,  qui à Mérignac  ou à Cestas l'accueil à été cordial discret mais prévenant et attentif. Nous n'avons eu aucune mauvaise surprise avec la découverte de notre maison tout fonctionne parfaitement et si nous allons bientôt entreprendre des travaux il ne s'agit que de restructuration et de décoration afin de se l'approprier complétement (un luxe) notre environnement c'est une vue directe sur la forêt avec le calme que nous recherchions.

Nous avons beaucoup de travail de décoration d'aménagement, d'un terrain (très) grand et s'il s'agit de bons projets nous sommes d'abord en vacances et comme jusqu'à maintenant nous sommes gâtés par la météo c'est plage plage plage plage plage plage, randonnée, plage promenade plage plage plage plage, plage, randonnée, plage plage plage et puis comme "ils" sont gentils comme tout "ils" sont tout de même beaucoup repartis si bien que Le Porge, le Truc Vert ou le Grand Crohot c'est à poil qu'on se baigne.

Une seule salle cinéma dans la commune (pour l'instant) oui, mais la programmation nous botte et le roulement des horaires nous ont permis de voir trois films en 10 jours pour un prix de place à 5, 50 Euros. "Bouh, sur la Bassin il y a que des vieux !!" A cet argument que j'ai beaucoup entendu je répondrais que dans la commune où nous habitons maintenant il y a beaucoup d'anciens à peu près comme dans la commune que nous avons quittée.

Bon alors je ne rêve pas debout (enfin pas toujours) et je sais que ça va se calmer octobre et novembre vont être d'un autre rythme, c'est vrai toutefois ce ouikand dernier nous avons profité du festival Décadanse, d'Alternatiba et de la concentration de Harley... bon, c'était pas vraiment le même public ou la même soupe mais nous avons trouvé notre compte dans chacune de ces manifestations.

Notre première impression est excellent, si j'ai un regret de ne pas avoir déménagé plus tôt ? Ben non (à l'exception de la dépense de deux "frais de notaire" en 6 ans).