Nous voici le premier janvier d'une nouvelle année, tout autour de cette putain de planéte les fax, les téléphones, les ordinateurs par millions crépitent de messages de bons voeux, les stylos crissent sur un morceau de Bristol afin de biser la populace...

Et soudain, l'envie de sortir de ma léthargie afin de me joindre à cet orchestre multiforme.

Je vous souhaite simplement une excellente santé à toutes et à tous.

Toi qui passe là habitué ou promeneur Blogesque simplement curieux, sache que je te souhaite, comme je me souhaite à moi-même une année de douceur, de calme, de paix, de lenteur, d'amour, de tendresse, de plaisirs simples, de saveurs exquises, de sensualité, d'écoute et de partage, d'épanouissement sexuel, de richesse intérieure, de rires et de sourires sincères. Je te souhaite d'être toi-même, vrai.

Permet moi de te proposer, de me proposer de tenter d'éviter les piéges de l'orgueil, de la compétition et de l'ambition faciles. Essayons de croquer la vie telle qu'elle est à pleines dents, d'embrasser l'être aimer à pleine bouche, de s'offrir le bonheur d'embrasser le front d'un bébé ou de la personne agée qui nous émeut, de s'émouvoir de la vue d'un bel arbre, d'une fleur épanouie au printemps, de la force d'une vague s'échouant sur un rocher, vivons simplement avec ce que l'on est sans toujours rêver de posséder davantage...

...'tain, ou j'ai foutu ma carte bancaire... bon, je vous laisse il faut que je cherche cette saloperie...