Sous-Titre : Tu s'rais pas un peu con toi...

 

 

Hier en fin d'après-midi, je vais quérir chez mon fournisseur préféré un bidon de carburant pour matériel de jardinage. Un seul comptoir  je suis le troisième dans la file d'attente, Madame Michu a dépassé depuis bien longtemps l'âge légal de la retraite mais elle "aide" son fiston qui lui, frise bientôt l'âge de la mise au rebus bref, Madame Michu est dans un local annexe non isolé sous le cagnard, en train de scanner un tas de colis recherchant désespérément les achats d'une Dame attendant connement sa livraison... oui, mon fournisseur préféré de matériel de jardinage fait "Colis Relais" C'est à dire que pendant que trois clients attendent pour l'achat potentiel d'une tondeuse, d'un vélo électrique ou d'une chaîne de tronçonneuse Madame Michu passe (en priorité) la livraison résultant d'achats sur le net pour un gain de 30 centimes brut/unitaire... Commercialement, ça me semble être une belle connerie.

 

Ce billet est ma réponse à la question N°4 relatif, grosso-modo, à la connerie humaine proposée par le Docteur Caso.

Un con ne se définit pas, je vais donc procéder par l'exemple.

 

 

Tu me l'accordes facilement la connerie est un abîme sans fond, par définition "l'autre" est vraiment très con, c'est d'ailleurs l'excellent Jean Yanne (un con de première bourre, le Jean) qui disait je crois "La connerie c'est comme le judo, il faut exploiter la force de l'adversaire".

Le con peut être fabuleux, si certains cons sont ignobles il existe des cons géniaux, de sacré beaux cons et pas forcèment dans le spectacle, Gourio en a fait son beurre par exemple.

Nous habitons un coin très agréable qui nous convient parfaitement à l'un comme à l'autre, oui mais j'ai re-envie de nomadisme envie de me tirer dans un fourgon aménagé ou un vieux camping-car pour deux ou trois mois, ou deux ans prendre la route, la vie est courte j'en ai envie oui mais la femme que j'aime n'est pas chaude du tout, du tout...  je ne me sens pas le faire seul c'est un peu con.

La blogativité est (parfois) un ramassis de connerie, en ce qui me concerne j'adore raconter des conneries sur ton blog, sur le tien également bien sûr. D'ailleurs je note que tu fréquentes ce délicat blog et que tu ne laisses jamais de commentaire, c'est con.

L'homme politique n'est pas systématiquement un con, parfois même il est élu par nous et nous, on est pas des cons !

As-tu remarqué que l'automobiliste est un sale con, je parle là du conducteur klaxonnant et se garant (même pour deux minutes) sur un trottoir ou une place pour handicapé, presque toujours cet automobiliste-là jette sa clope et sa canette par la vitre tant qu'à être con... hein !

Il y a le mot "con" insupportable, celui définissant pour quelques tonnes de sombres imbéciles, le sexe féminin. Petit con est mignon beaucoup plus agréable que gros con. Connard c'est beaucoup plus moche que con mais tellement plus agréable que connasse, même si on peut admettre qu'il y a quelques connasses, peu mais il existe naturellement quelques connasses. Est-ce qu'un jeune con est un vieux con en devenir... pas nécessairement.