Photo du 03-12-14 à 09

(Bleck autoportraitant)

 

Jacqueline 74 ans, est décédée au mois de février le jour de son anniversaire, c'est con.

Attends, attends il y a beaucoup plus con : Jacqueline 74 ans est décédée à l'hopital saint Anne enfermée dans sa démence, seule et abandonnée de tous, c'est con.

Attends je te dis, il y a encore plus con : Jacqueline 73 ans est une petite bonne femme sans histoires, propriétaire d'un coquet trois pièces dans le 10 ème arrondissement de la capitale, retraitée du ministère de l'éducation nationale veuve d'un architecte maman d'un prof de fac grand-mère de trois rejetons... ça baigne dans la graisse.

Oh naturellement, comme toute les Jacquelines de 73 ans propriétaires d'un coquet trois pièces dans le 10 ème arrondissement de la capitale retraitées du ministère de l'éducation nationale veuves d'un architecte mamans d'un prof de fac grand-mères de trois rejetons Jacqueline est un tout petit peu beaucoup pénible, elle a peur des courant d'air, des gens de couleur, de la poussière, de prendre l'avion de la pollution, de prendre froid, de la foule, de conduire, du soleil, que ses petits enfants se droguent elle a peur d'oublier le code de la porte d'entrée de l'immeuble, de ne pas fermer sa porte Jacqueline à peur !

Depuis des décennies Jacqueline achète une fois par semaine dix jeux à gratter plus une grille de Loto... un samedi de l'été dernier blam, 4 millions d'Euros.

Dans un premier temps, elle n'y croit pas ne dors pas du week-end Jacqueline à peur, enfin, après avoir pris conseil elle encaisse son gain. Elle organise un repas dans un beau restaurant où elle annonce à ses descendants médusés la nouvelle, sur le parking attendent autant d'automobiles neuves que d'enfants et de petits enfants,  chacun se sépare avec un sentiment étrange...

Quelques jours passent et le fiston réclame à sa millionnaire de Maman une part plus importante du gâteau... ce qui ne plaît pas du tout à la Jacqueline, le prof de fac se casse illico !

Quelques semaines suffisent pour que la situation s'aggrave... grave.

Jacqueline sort de moins en moins de chez elle, dans un premier temps elle se fait livrer ses achats de bouffe puis plus rien... En pleine journée le gardien de l'immeuble la retrouve errant dans les sous-sols de l'immeuble Jacqueline est nue vêtue uniquement de sa petite culotte et d'une écharpe, l'appartement puant est jonché d'immondices. Terminé. Direction l'asile d'aliénés où s'éteint quelques mois plus tard Jacqueline, c'est quand même un peu con.