Depuis quelques années j'avais le projet de faire "le chemin de Stevenson" ou "Compostelle" ou toute autre longue promenade sans autre but que de me déplacer seul, à pied et plusieurs jours.

IMG_0386

IMG_0044

Un évènement médical m'a décidé et en une semaine je suis parti seul et avec mon VAE depuis Cherbourg la ville où je suis né pour rejoindre Andernos les Bains mon domicile. J'ai effectué le trajet en deux semaines en parcourant un peu plus de 800 kms, un bonheur ça à passé beaucoup trop vite, je n'ai vécu aucune galère sinon une crevaison et la casse d'une roue. 

La femme que j'aime m'a conduit jusqu'à Cherbourg elle est repartie dès le lendemain matin me laissant à mon projet. Evidemment j'ai fait ça à l'arrache sans rien préparer du tout, pas de GPS, pas d'hôtels réservés : une carte routière, trois changes complets pour les vêtements, une carte bancaire.

D'abord je suis resté deux jours complets à Cherbourg sur les traces de mon enfance et de mon adolescence j'ai refait à pied et à vélo mes circuits d'alors, des années que je n'avais pas foulé les pavés de cette ville du Nord Cotentin... Je suis allé sur le port et j'ai aperçu mon vieux pote Benoît "Hello Mec" on se tombe dans les bras, on ne s'était pas vus depuis juin 86,  formidable ! 

Et puis j'ai pris la route le début a été difficile relief très différent de la platitude de la Gironde, pas de pistes cyclables beaucoup de vent j'ai mis deux ou trois jours à me rôder tellement heureux de me bouger le cul.

Le midi je mangeais sur les marchés le soir, étape dans un hôtel ou un gîte ou une auberge de jeunesse ou chez l'habitant. J'ai bien évidemment fait des rencontres assez surprenantes comme ce couple de Russes venant visiter le Mont Saint Michel pour les 20 ans de leur amour, faisant erreur et se retrouvant avec moi dans un sémaphore juché sur le haut d'une falaise de la Hague où nous faisons étape. On m'a offert à manger, la réparation de mon vélo, ou un pot de confiture ou des cafés, des langoustines etc... très facile j'étais seul et je demandais ma route ce qui suscite immédiatement l'intérêt "vous allez jusqu'où" et c'est parti... Bien évidemment je me suis perdu plusieurs fois j'ai fait du chemin de terre, traversé des 4 voies en portant mon vélo, fait des demi-tours, j'ai fait ouvrir un petit hôtel dans un bled paumé au coeur de la Bretagne où j'étais donc seul un dimanche soir (mon plus triste souvenir) Aucune chute, j'ai bénéficié d'un climat parfait (sauf la traversée de la Bretagne sous la pluie... je n'y peux rien, c'est comme ça) pour ces deux semaines de fin septembre.

Quand est-ce qu'on repart ?

IMG_0324