Quelque part sur la côte Atlantique seul face à mon clavier je regarde à l'extérieur, le ciel alterne entre un noir profond et un soleil radieux le vent fou chasse les nuages à une vitesse folle les pins grincent mais ne rompent pas pour l'instant... la pluie tombe drue entraînant avec elle des tonnes d'éguilles de pin et de branches, tout à l'heure nous avons eu le droit à un violent orange.

Etre à l'abri et regarder les éléments déchaînés me plaît. Ayant plublié ce billet je vais prendre la direction d'un bord de plage et aller admirer à marée haute les vagues se déchaîner et bouffer un peu plus le littoral.

Nous sommes le premier janvier 2018, les éléments se foutent totalement d'un changement d'année, la terre se moque de nos petites résolutions ou de notre mal au foie.

1966, formidable. J'ai aimé 1973 et 1976, je me souviens assez peu de 1978. J'ai adoré 81, 1982 et 1986 la décennie 90 a été géniale. 2012 a été moyenne mais c'est vachement bien terminée... depuis 2016 je vis un rêve j'espère le continuer en 18.

A chacune et à chacun d'entre vous je souhaite une excellente journée et beaucoup de douceurs.