- Sous-Titre : Tu t'souviens...

 

 

Eh merde, en ouikipédiant voilà quelques minutes j'apprends la mort de Jean-Olivier Héron...

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissais absolument pas ce type... je lui dois des heures et des heures de rêve, la lecture des récits de ces branques qui fuyaient un quotidien maussade  partant des mois sur les mers à bord d'une coque qu'ils avaient souvent construite, je dois à ce type d'avoir décoré ma piaule avec sa première métamorphose "Comment naissent les voiliers" tu t'souviens, une planche de dessin représentant un poisson volant se transformant en cinq ou six images en un fier voilier filant dans les alizés, magique !

 

Jean-Olivier Héron... encore un type que je ne connaissais pas... un artiste, en 71 il participe à la création de Voiles et Voiliers (un monument) et puis ça le fatigue il vend ses parts et s'installe, se retire sur l'île d'yeu fonde Gallimart jeunesse et dessine peint donne des cours, un type comme ça c'est forcément quelqu'un de bien, il a des tas de gens vachement bien alors parlons-en, parlons-en plutôt que de nous rabattre les oreilles avec l'autre là, "l'espèce de machin orange" ***

 

 

*** Un grand merci à Valérie de haute savoie et à son blog "Notes périssables" chez qui j'ai piqué ce pseudo : "espèce de machin orange" excellentissime simple et percutant pour un personnage qui commence à nous faire peur de chez peur.