- Sous-Titre : Pas le style, la classe...

 

Alors ça peut porter à discussion, mais à mon humble avis et partant du principe primaire selon quoi on est jamais trop attendu quelque part, je pense que c'est à l'arrivant de tenter de chausser les souliers de l'accueillant... reste que l'accueillant peut prêter un chausse-pied à l'arrivant, faire preuve d'amabilités...

20160208_121902_resized

 

Fort de ce principe alors que je souhaitais prospecter une commune non loin de la maison c'est dans le café-tabac-journaux local que je suis entré afin de tester l'accueil de la population... il était quelque chose commme midi et demie à ma gauche deux laborieux encaissaient un demi de bière... et je n'avais pas envie de bière. "Un Ricard, s'il vous plaît"

Le patron avait répondu à mon bonjour il me sert mon Ricard et repart se plonger dans la lecture du quotidien local, deux minutes plus tard il re-plie consciensieusement ledit journal et re-discute avec les deux laborieux... "Pardon Monsieur, est-ce que je peux vous emprunter le journal ?" sans même un regard sa réponse fuse "Non c'est à moi !"

C'était la chronique d'une fin de matinée pluvieuse dans le Médoc.