Ils sont là à quelques mètres devant nous éclairés par un soleil généreux, suffisamment éloignés pour que l'on ne puisse pas entendre correctement leurs paroles parfois il l'attire contre lui mais c'est elle qui joue avec ses doigts dans leurs mains délicatement emboitées et puis de temps en temps d'un geste directif il lui montre une ou deux fenêtres tout là-haut c'est certain ils se verraient bien investir cet appartement à terrasse donnant sur le jardin public oui mais ils reprennent leur marche après un autre geste tendre.

L'action se déroule par un de ces dimanches sans voitures, c'est une de ces journées que nous apprécions davantage encore cette ville, nous descendons tranquillement le cours georges Clémanceau devant nous un jeune couple, elle grande et blonde superbe femme en devenir. Le garçon quand à lui n'est pas le plus moche c'est évident mais surtout il rayonne que dis-je, il lévite.

Ce dimanche nous étions invités pour le déjeuner chez Paul et... son rayon de soleil, journée d'une grande douceur, après le repas ils nous proposent un café... soluble, euh... Euh, nous sommes donc allés prendre le café à la terrasse du jardin public, nous ne sommes pas pressés de leur offrir une machine à café !