Sous-Titre : C'est du Cinéma...

 

C'est vrai il faut se déplacer, pour certains faire plusieurs dizaines de kilomètres, l'hiver pas évident après une journée ou une semaine de labeur de ressortir de l'appartement afin de gagner la salle obscure. C'est vrai les films restent de moins en moins longtemps à l'affiche. C'est vrai ça représente un budget certain il faut parfois affronter une certaine proximité avec des voisins de fauteuil qu'on ne choisit pas, souvent il a fallu garer la voiture pas trop loin. C'est vrai au printemps il y a des tas de choses à faire plutôt que de s'enfermer dans une salle de cinéma. C'est vrai on peut se tromper et assister à un spectacle miteux, sortir de la salle dès les premières minutes, le froid, l'étroitesse du siège ou le chaud le niveau sonore  peuvent être difficile à supporter. C'est vrai "untel" t'a conseillé ce film à succés tu te sens un peu con-con, tu le sais que tu vas passer à côté d'une tranche de rigolade mais non, tu n'iras pas c'est comme ça... C'est vrai.

 

Il ne s'agit pas d'opposer soirée film à la télévision à soirée Cinéma, non ce serait bien trop facile.

 

 

J'aime vraiment aller au Cinéma d'abord il y a le Cinéma ensuite viens la qualité du film. Je me souviens parfaitement d'un dimanche après midi pluvieux où mon Papa me tenant par la main m'a fait entrer dans la petite salle à Carteret nous y avons vu "Ben Hur", j'ai reparlé à mon vieux Père et jusqu'à sa fin de ce souvenir idem, cette soirée de première en 66 je crois où à l'Omnia de Cherbourg nous avons vu en soirée "La grande vadrouille"... "quatre places, des mezzanines s'il vous plaît Mademoiselle..." on montait à l'étage par un escalier magnifique mes parents étaient beaux et très bien habillés pour l'occasion, l'ouvreuse nous a accompagnés jusqu'au rang qui nous était attribué désignant les places numérotées d'un rai de lumière depuis sa torche électrique... Superbe.

Plus tard avec Philippe mon pote, on garait nos Mobylettes puis nos Motos Japonaises sur le quai en face et puis on s'engouffrait dans le tunnel du Central c'était alors les "Easy Rider" "Le retour de Martin Guerre" "Le jour le plus long" "Continental Circus" "Il était une fois dans l'ouest" "Le pull-over rouge". On s'offrait des eskimaux géants citron-framboise je ne les ai jamais retrouvés ailleurs !!

Le Cinéma quand une fille acceptait de m'accompagner c'était plutôt l'après-midi et plutôt quand la salle était vide, là-haut tout au fond... le film, rien à battre.

Je dois des heures et des heures d'émotions diverses et variées à ces salles obscures même les publicités passées sur grand écran je les regarde avec plaisir. La féérie des eaux aux grand Rex à Paris dans cette salle où on pouvait fumer à une époque, cette séance au Wepler place Clichy où après le court métrage et entre les publicités passait un prestidigiteur sur scène. Les avant première a l'Utopia avec les grandes gueules qui râlent...

Et puis il y a les Artistes de Cinéma il ne s'agit pas d'en citer quelques uns... j'en oublierais quelques tonnes qui m'on ému, l'industrie du Cinéma également... J'aime, tout ça c'est du Cinéma.