Sous-titre : Et ce n'est pas du virtuel.

 

J'ai reçu ce courriel voilà deux ou trois jours :

 

Eric,

Allo, allo… Lucie à l’appareil !
Comment vas-tu ?

Un petit mot pour te dire combien j’étais ravie, et je crois que nous l’étions tous, de te retrouver parmi nous au dernier atelier.
Tu le sais, le chant a des effets épatants
On se rejoint autour de quelques notes, quelques mots…un peu de poésie…
Et on se retrouve aussi nourris et comblés que si l’on s’était rassemblés autour d’une bonne table…

En confidence, sache que je me réjouis chaque jour de pouvoir transmettre et partager ce que j’ai la prétention de savoir en matière de chant.
Pour l’avoir moi-même expérimenté, je sais combien le chant nous fonde et nous permet de revenir à nous-mêmes, tout cela dans un partage avec les autres .
Un échange simple, joyeux et sensible…humain.

Mais c’est aussi un véritable outil de travail personnel… tant sur le plan corporel que psychique.
Un outil précieux.
Tu connais moins le chant sous cette dimension car nous nous sommes toujours vus en atelier et donc dans une approche moins individualisée.

Eric, je sais combien tu as été éprouvé dernièrement.
Ce que tu as traversé a dû être extrêmement violent.
Il faut se remettre de ce genre d’épisode et cela prend évidemment du temps.
J’ose croire que le chant est un outil dont tu pourrais te saisir pour clore ce chapitre.
J’ose croire que le chant pourrait contribuer à ton rétablissement.

Alors si tu crois que nous pourrions ensemble faire un pied de nez à ce qui fut pour toi une sacrée épreuve, n’hésite pas à me faire signe…
Si tu le souhaites, nous pourrions parler de cela autour d’un déjeuner.
Si ça te chante, bien sûr…

Je te bise, Lucie.

 

 

 

J'ai lu et relu ce mail et mes yeux ce sont embués. Celui, celle qui pense qu'il s'agit là d'une démarche "commenrciale" est dans l'erreur. J'ai toute confiance en cette femme douée de belles qualités humaines. Nous allons partager tout prochainement un repas en tête à tête, un beau moment en perspective, un moment très privilégié.