Voilà un peu plus de 20 ans, j'ai tenté de vendre des produits "Arts de la table", je me suis fait virer trop rapidement à mon goût pour manque de résultats, trop rapidement parce que nous proposions des produits magnifiques, la gamme d'autocuiseurs Lagostina par exemple et puis le top de la qualité et de l'esthétique les produits Alessi dont beaucoup d'objets créés par philippe Starck, ce type je ne le connaissais pas.

Hier j'ai regardé en DVD le portrait du Starck, disons que j'aime assez le personnage son humour surtout, une certaine bonhommie affichée, sa rondeur et puis c'est un homme qui, quand il cause de fesses parle de culs et de bites, il psséde une imagination fertile, un sens pratique assorti d'une volonté farouche de partager sans tomber dans la médiocrité... un peu comme s'il voulait élever chacun d'entre nous. Une certaine expression du décalage.

Je me souviens très bien recevant la dotation de produits de démonstration dans notre petite maison de Pessac, ouvrant la boite blanche et rouge et puis découvrir cette longue bête en aluminum... le presse citron, il y avait d'autres objets qui de suite m'ont emballé mais le presse citron je l'ai essayé de suite alors je sais, je l'ai entendu maintes fois "pas pratique, trop cher, pas de réceptacle pour le jus, pas de filtre pour les pépins, trop haut, ça ressemble à une areignée..." un truc pour Bobo, peut-être j'aime le presse citron du Starck.

L'Aprilia 650 Starck... simple, maniable, citadine, fluide, décalée, pas la moto du motard moyen, tant mieux !!

Au café Costes le simple fait de faire passer les gens sur une passerelle et de suite il y a mise en scène, volorisation de l'individu.