- Sous-titre : Et puis après...

 

 

Il y a un avant et puis un après, chacun en a fait l'expérience, chacun de nous !!

 

Sans remonter jusqu'à la première tétée, il y a par exemple la première fois ou tu glisses la main dans le slip d'un individu du sexe opposé (oui je sais du même sexe, si tu veux...) il y a celui qui l'a fait et puis celui qui aura a le faire, pas pareil !

T'as le couple et puis le couple avec un enfant... alors on peut en discuter, mais c'est à mon humble avis incomparable. Et puis il y a les traumatismes, la perte de la maman, du papa... avant, après tu te retrouves sur le haut de la pile, ce n'est que naturel.

Je viens de vivre un traumatisme, une maladie le truc d'une banalité affligeante la saleté que subissent avec plus ou moins de "réusssite" quelques tonnes de nos concitoyens... mais je l'ai vécue moi "eh vois-tu... moi, je compte beaucoup, pour moi." j'ai donc vécu un raz-de-marée dont je sors tout juste la tête. Seulement ce truc m'a bouleversé, littéralement, je suis moi pleinement pas de temps à perdre avec des sottises... Ce sont mes critères à moi qui comptent et point barre.

Il y a beaucoup plus traumatisant que ma pauvre petite expérience, c'est évident, il y a des malheurs atroces, entendu.

Dans l'immédiat, je suis dans un après... Il sera toujours temps pour une expérience future.