Courant février, je ressens depuis plusieurs semaines presque une douleur plutôt "une présence" dans le côté gauche juste ce que l'on nomme le point de côté... Je consulte s'ensuit une radiographie : rien. Mais Hélène me propose une investigation et c'est parti : re-radio, échographie et là : "On voit quelque chose d'anormal, mais c'est atypique...."

C'est parti : Scanner, IRM, Coloscopie, fibroscopie analyses de tout poil... "Vous avez une tumeur à l'extrémité du lobe gauche du foie, et puis quelque chose nous gêne au niveau du pancréas... c'est atypique"

 

Je ne déteste pas être qualifié de légèrement décalé, d'original, d'atypique, mais le terme atypique utilisé par les médecins jusqu'au jour de ma sortie d'hopital... moyen.

 

J'ai donc subi l'ablation du lobe gauche du foie, de la queue de pancréas, de la rate et de deux trois bricoles.... Résultat aucune tumeur cancéreuse à quelque niveau que ce soit... atypique.

Je vous confie là ce que j'ai entendu, compris et ce que crois. Je laisse libre à chacun d'interpréter. J'ai toujours eu confiance en l'équipe médicale qui me suit.

J'ai très peu souffert, mais je suis épuisé, totalement à plat. J'ai traversé de grands moments d'émotions diverses et j'ai beaucoup pleuré, ri avec les infirmières, j'ai croisé beaucoup de patients plus mal que moi, oh oui.

Actuellement je suis à la maison et tout va aller mieux. (Quoique le soir de mon arrivée suite à une possée de fiévre je suis reparti illico aux urgences y passer la nuit et là... pas glop !)

 

La prochaine fois... je déconne !