"depuis une chambre d'hotel avec vue sur la plage des Sables d'Olonne..."

 

Nous avons signé l'acte authentique de la vente de notre appart" puis de l'achat de notre maison voilà une semaine, le même jour. La veille, je dis bien la veille, nous avons signé la location d'un appart" situé exactement deux étages au-dessus de l'endroit où nous vivions depuis seize années. Un coup de bol phénoménal sinon on se retrouvait dans un  "appart" hotel" sur les bords de la rocade à Mérignac dans trente mètres carrés pour deux mois, alors bon un joli coup de stress... et du bol !

La négo avec la propriétaire  a été plus hard que l'achat ou même la vente... bon  faut te dire que la proprio est enseignante... attends, enseignante de chez Enseignante la pure, la dure habillée chaussée coiffée Camif, associative de tout crin, du genre qui ne va au ciné qu'à Utopia, la syndiquée maison et tout le toutim,  la coupeuse de cheveux en quatre... pas méchante la bougresse simplement un tantinet pénible.

Bon, nous la connaissions de vue, on s'attendait un peu au type de personnage, mais à ce point... Alors il faut être honnête nous étions demandeurs et motivés par cet appart" qui nous rend un service important, c'est clair. Le deal est le suivant : on loue deux mois, une installation plus que sommaire (pas un trou dans les murs par exemple), on paye cash à l'entrée des lieux l'intégralité des deux mois du loyer et des charges... ok, c'est entendu, normal.

Mais après... état des lieux : deux heures et demie (2 heures 1/2) + des petits mots scotchés pour des recommandations pratiques sur les éléments "techniques" +la remise des clefs digne d'un sketch (démonstration explication de chaque verrou, de chaque porte, appart, cage d'escalier, immeuble, local à vélos alors que vous vivons là depuis seize ans, qu'elle le sait, qu'on lui répète "mais on ne sait jamais")

Elle nous remet une photocopie de la facture, du certificat Iso 9001 du raccord de gaz, de la vérif" de la chaudière... elle nous fait refaire un jeu de clefs ne veut pas les glisser dans la boite aux lettres "mais on ne sait jamais" faut les remettre en mains propres...  Nous présente au couple de gardiens que l'on connais depuis neuf années... Je la trucide illico la hurleuse de slogan sous banderolle ou j'attends deux mois, sais pas...