Après Anne, Brigitte... et dans la même journée !

 

Hier soir, j'ai assisté à une conférence débat animée par les médecins Desvaux, Mimoun et l'animatrice de radio Lahaie oui brigitte Lahaie... le sujet de la soirée me demandes-tu : "Le plaisir au féminin".

Et j'ai passé une soirée absolument agréable. Il faut d'abord s'imaginer le Casino échoué sur la plage centrale de Biarritz, nous sommes fin juin et c'est fait, l'été est bien là... alors quelques surfeurs beaucoup de promeneurs enlacés, plusieurs sujets de sa très gracieuse Majesté déjà rouges comme des homards trop cuits, des bandes de jeunes flirtent sur le sable encore chaud et je me dirige vers le théâtre, la salle des pas perdus du Casino est sompteuse avec sa vue plongeante sur l'océan et ce rougeoiement du soleil couchant, les tentures feutrent les bruits une petite centaines de personnes attendent sagement l'ouverture des portes, quelques belles femmes sûres de leur effet... magnifique.

3 pupitres que les 3 intervenants viennent aussitôt investir, un salut une présentation rapide et les billets de questions du public préalablement remplis sont répartis à chacun de ces spécialistes.

Bon alors les questions réponses relativement classiques : Taille, éducation, durée, combien de fois, jusqu'à quel âge, le point de Grafenberg, plaisir, beaucoup trop court, beaucoup trop long, douleur, et par là... est-ce possible, intensité, statistiques, etc... etc...

Les réponses sont claires, argumentées empreintes d'humanité et de délicatesse mais surtout, surtout l'humour fuse naturellement, le public réagit alors un micro circule dans les rangs de spectateurs et immédiatement un petit bonhomme d'un âge certain s'en empare pour ne plus le quitter la question s'adresse à Madame brigitte Lahaie sur le sujet de la sodomoe ou de la sidimie "tu prononces ça comme tu le veux", brigitte répond sans souci le petit bonhomme revient à la charge et sur le même sujet deux fois, trois fois... une quatrième brigitte fait face sans problème, nous on se régale et on lui pique le micro qui est immédiatement repris par la casse-burne de service, LA casse-burne tu vois !

"Bonchoir, je me présente Catherine, quarante âns euuuuuuuh Cômment dire euuuuuh... le plaîsir sexouel certes... je le connais orgasme libido tout ça euuuuuh je n'ai pas de problême... mais comment m'exprimer... le plaisir sexouel ? quel place lui attribuer vraiment quouâ euuuuuuh dans ma vie de femme épanouie... entre famille éducation judéo-chrétienne spirutualité et activité âaaaartistique voyez-vous dans quel ordre classer les priorité ?? comment dire ?"

Bien sûr je te le fais court, elle a eu le droit à une tentative de réponse de nos trois intervenants jusqu'à ce que brigitte l'interrompe en lui disant simplement... "peut-être vous prenez vous la tête un peu trop ?!?" ce à quoi la quarantenaire crois bon de répondre "oui, certainement, mais je suis une femme !!" et en choeur les trois "Oh non heureusement toutes les femmes ne se prennent pas la tête comme ça !!" - Applaudissements nourris.

Donc super soirée. La brigitte Lahaie super femme elle a piloté la soirée de main de maître, toujours le sourire en coin, un bon mot superbement bien placé, la classe de bon aloi le plus simplement du monde.

A propos de madame brigitte Lahaie... c'est par le plus grand des hasards alors que je circulais sur la rocade Bordelaise par une magnifique début d'après midi de septembre que je suis tombé sur RMC et c'est une nouvelle animatrice de radio : brigitte Lahaie qui m'a appris l'attentat du onze septembre.